Et si j’allais au théâtre?

Je vais régulièrement au théâtre avec une amie, simplement parce que apprécions toutes les deux le théâtre, et également parce que c’est l’occasion de se faire une petite sortie juste à nous deux, de partager notre ressenti de parler de sujets qui ne seraient sans doute pas venus sur le tapis si nous n’avions pas vu telle ou telle pièce. En-dehors de ça, c’est notre moment papote autour d’un verre après la pièce.

En regardant la programmation du festival « Théâtres nomades« , je suis tombée sur le titre d’une pièce qui a retenu mon attention, à savoir : « Du fil à l’aiguille » par la Cie Don’t paniek. Je pense donc que je retournerai au théâtre des Riches claires en décembre prochain. C’est un petit théâtre sympa.

La thématique m’intéresse évidemment, le recyclage textile, faire quelque chose de neuf avec de l’existant. C’est ce qui était très gai aussi dans ma récente expérience des balades contées. Créer avec peu de moyens.

Sinon, c’est ce vendredi au Parc de Bruxelles.

L’Italie de mon cœur…

DSC_0556.JPG

En rentrant de vacances cette année, nous nous sommes arrêtés 3 jours en Toscane, dans la province d’Arezzo, plus précisément dans la vallée du Casentino. Peu importe où l’on va en Toscane, tout est beau, on mange bien, il y en a pour tous les goûts (sport, nature, culturel, mode, …).

      Capture d_écran 2018-08-18 à 18.03.00 Capture d_écran 2018-08-18 à 18.13.31

Après avoir passé 10 jours sur la côte calabraise pour le plus grand plaisir des enfants, on s’est offert une petite parenthèse à Poppi. Beau petit village dont le château a été épargné malgré la Bataille de Campaldino de 1289 opposant les Guelfes et les Gibelins florentins. La région est connue pour sa laine « Panno Casentino ». Non loin de Poppi, se trouve le village de Stia où est produite la laine typique. De nombreux manteaux et accessoires sont confectionnés là.

Après avoir visité la filature Arpin à Seez en France l’an dernier, nous avons visité le «Museo Dell’arte de la lana» à Stia. OK, j’ai un peu imposé mon choix personnel 😜, mais j’ai quand même fait 10 jours de crêpe à la plage, alors qu’à la base, ce n’est pas trop mon truc…

Ces métiers qui touchent à la création textile et à l’univers de la couture et de la mode m’intéressent toujours autant. La visite est intéressante et le cadre est beau, cela dit, nous n’avons pas eu droit à une visite guidée telle que chez Arpin que je recommande chaudement. C’était gai de faire le parallèle entre les deux. Ici, c’est vraiment un musée que nous avons vu, tandis que la filature Arpin, produit encore actuellement.

Quant à la confection, il y a « TessilNova » dont un magasin se trouve juste à côté du musée, et il y a Tac’s qui se trouve ailleurs à Stia. J’ai également été y faire un tour. Les confections sont magnifiques, et j’ai acheté 3 mètres de « Fustagno » qui est en coton au toucher « peau de pêche » pour lequel j’ai déjà un projet en tête. Le « Panno Casentino » qui est le plus connu, est une laine à effet bouloché, et personnellement, j’aime moins cet effet. Si je devais y retourner, je demanderais chez Tac’s pour voir la production actuelle. C’est apparemment possible sur rendez-vous.

Rendez-vous dans quelques mois pour voir le résultat de mon projet.

Anne Charlotte LAP

Il y a des tissus qui vous inspirent… Et puis, il y a aussi des patrons sur lesquels vous flashez, pour le modèle, la coupe, ou juste un petit détail. Et celui-ci en est un ! Alors je l’achète, et il reste quelque temps « en veille » parmi tous les projets qui m’attendent déjà, et le temps qui manque.

J’ai acheté ce patron pour le détail des manches, parce que ce sont ces pétales qui font tout, et que je savais très bien quels tissus je choisirais pour mettre ce patron en valeur.

Le livret du patron est complet et bien expliqué, ce qui est d’autant plus agréable quand on s’y met. D’un point de vue personnel, j’ai découpé le nombre de pétales en double, pour les avoir recto-verso. Je trouve que le rendu est mieux fini. C’est d’ailleurs presque la découpe des pièces qui prend le plus de temps, et la pose du biais ^_^ La couture est rapide, il n’y a pas de fermeture éclair, c’est donc un stress en moins. Etant donné que je suis assez cambrée, j’ai envisagé de faire des pinces dos, mais j’avoue que je n’étais pas franche, par peur de tout foirer. En mettant les épingles pour voir le nombre de centimètres à retirer, je me suis vite aperçue que je devrais alors également envisager de poser une fermeture éclair. J’ai abandonné l’idée des pinces dos, et j’ai opté pour une ceinture qui souligne la taille, en réutilisant le tissu des pétales pour contraster.

Je l’ai portée pour les funérailles de ma grand-mère, elle détestait le noir, j’étais donc parfaite en rouge et bleu pour l’accompagner. Parce qu’après tout, ça met un peu de couleur dans ces moments tristes.

Un Mix sur base de la robe Formidable de LAP

Back in 2017… Pour le mariage d’une cousine, j’ai voulu faire ma tenue moi-même. Toujours inspirée par ce tissu graphique coloré qui me fait penser à du tissu pagne africain, je voulais me faire une combinaison pour l’occasion. Je suis partie du bustier de la robe Formidable LAP. J’ai improvisé le dessous dans une crêpe kaki pour sa fluidité. L’essai est concluant même s’il n’est pas parfait.

L’aspect le plus technique est certainement le bustier thermocollé et la pose des baleines.

Vous en pensez quoi ?

Mon Sirius RED

C’est ma première version du patron I AM Sirius, qui n’est certes pas compliqué en soi. C’est peut-être sur la partie plissée qu’il fallait le plus s’appliquer. Je voulais absolument tester la partie plissée avec mon tissu graphique que j’utilise à toutes les sauces. Il faut bien insister sur les plis à chaque fois, vu qu’il s’agit d’un coton, le tombé n’est peut-être pas aussi fluide que si j’avais choisi un organza. Mais le rendu donne assez bien avec le sweat rouge chiné sur le marché du tissu à Namur.

Il a un look sportif chic, à porter sur un jeans en toute occasion !

J’envisage une deuxième version avec le dos en dentelle ou une autre matière pour jouer avec la transparence. A méditer. A présent, je laisse le Sweat un peu de côté. Vu la météo des dernières semaines, place à une tendance plus estivale.