Anne Charlotte LAP

Il y a des tissus qui vous inspirent… Et puis, il y a aussi des patrons sur lesquels vous flashez, pour le modèle, la coupe, ou juste un petit détail. Et celui-ci en est un ! Alors je l’achète, et il reste quelque temps « en veille » parmi tous les projets qui m’attendent déjà, et le temps qui manque.

J’ai acheté ce patron pour le détail des manches, parce que ce sont ces pétales qui font tout, et que je savais très bien quels tissus je choisirais pour mettre ce patron en valeur.

Le livret du patron est complet et bien expliqué, ce qui est d’autant plus agréable quand on s’y met. D’un point de vue personnel, j’ai découpé le nombre de pétales en double, pour les avoir recto-verso. Je trouve que le rendu est mieux fini. C’est d’ailleurs presque la découpe des pièces qui prend le plus de temps, et la pose du biais ^_^ La couture est rapide, il n’y a pas de fermeture éclair, c’est donc un stress en moins. Etant donné que je suis assez cambrée, j’ai envisagé de faire des pinces dos, mais j’avoue que je n’étais pas franche, par peur de tout foirer. En mettant les épingles pour voir le nombre de centimètres à retirer, je me suis vite aperçue que je devrais alors également envisager de poser une fermeture éclair. J’ai abandonné l’idée des pinces dos, et j’ai opté pour une ceinture qui souligne la taille, en réutilisant le tissu des pétales pour contraster.

Je l’ai portée pour les funérailles de ma grand-mère, elle détestait le noir, j’étais donc parfaite en rouge et bleu pour l’accompagner. Parce qu’après tout, ça met un peu de couleur dans ces moments tristes.

Un Mix sur base de la robe Formidable de LAP

Back in 2017… Pour le mariage d’une cousine, j’ai voulu faire ma tenue moi-même. Toujours inspirée par ce tissu graphique coloré qui me fait penser à du tissu pagne africain, je voulais me faire une combinaison pour l’occasion. Je suis partie du bustier de la robe Formidable LAP. J’ai improvisé le dessous dans une crêpe kaki pour sa fluidité. L’essai est concluant même s’il n’est pas parfait.

L’aspect le plus technique est certainement le bustier thermocollé et la pose des baleines.

Vous en pensez quoi ?

Mon Sirius RED

C’est ma première version du patron I AM Sirius, qui n’est certes pas compliqué en soi. C’est peut-être sur la partie plissée qu’il fallait le plus s’appliquer. Je voulais absolument tester la partie plissée avec mon tissu graphique que j’utilise à toutes les sauces. Il faut bien insister sur les plis à chaque fois, vu qu’il s’agit d’un coton, le tombé n’est peut-être pas aussi fluide que si j’avais choisi un organza. Mais le rendu donne assez bien avec le sweat rouge chiné sur le marché du tissu à Namur.

Il a un look sportif chic, à porter sur un jeans en toute occasion !

J’envisage une deuxième version avec le dos en dentelle ou une autre matière pour jouer avec la transparence. A méditer. A présent, je laisse le Sweat un peu de côté. Vu la météo des dernières semaines, place à une tendance plus estivale.